LF est un forum RPG city. Tu cherches l'amour ou tu le fuis ? Tu es au bon endroit !
LE FORUM EST FERME !!!!!!!!!!!!!!!!

Partagez | 
 

 Un livre sur la tête ! [feat. Dione]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Mar 9 Aoû - 23:38



Ennael Öwil feat. Dione Gray






Un livre sur la tête

Après avoir fuit mon pays natal suite à une rupture assez douloureuse, bien que je n'ai jamais réellement donné de détails, j'avais déposé mes valises dans cette charmante ville en apparence, mais avec un nom qui me rebute au plus haut point : Love City. C'est vrai quoi, qui a eu la charmante idée de nommée cette ville ainsi ? Qui serait encore assez stupide afin de croire encore à l'amour véritable ? Une chose est certaine, je suis loin de faire parti de ces personnes y croyant dur comme fer à ces sentiments qu'un homme peut ressentir à l'encontre d'un autre quel que ce soit le sexe de ce dernier. Cependant j'y voyais comme une seconde chance me tendre les bras afin de commencer une toute nouvelle vie loin de la douleur, de la tristesse et de certaines moqueries. J'avais retrouvé une agence de mannequinat, parfait pour redémarrer ma carrière de mannequin, j'habitais dans une charmante petite villa amplement suffisante pour ma personne et petit à petit j'apprenais à bien repérer dans cette ville, en commençant par mes endroits qui deviendront sûrement mes lieux favoris et ceux que j'éviterais bien volontiers car ils me semblaient fortement ennuyant. Bien que pour moi la bibliothèque est par ailleurs un de ses endroits les plus ennuyeux de la Terre, j'avais un fort besoin de m'y rendre afin d'aller chercher un livre qui me serait fort utile pendant un temps. Il me fallait donc l'emprunter, mais pour ça il fallait surtout se rendre dans cet endroit affligeant.

Je m'étais donc préparer assez rapidement, pas besoin de passer des heures dans ma salle de bain ou devant mon dressing afin de choisir ce que j'allais lettre, après tout j'allais seulement à la bibliothèque et non à un entretient ou sur une session de shooting. J'avais donc enfiler une simple chemise noir boutonnée seulement de moitié laissant ainsi une bonne partie de mon tatouage sur le torse à la vue de tous; un jean resserré de couleur gris foncé pour casser la monotonie de la couleur noire puis de simples baskets blanches. On va évité d'utiliser des chaussures à talons compensés dans un tel endroit. Je sortis de ma petite villa en prenant grand soin de verrouiller la porte d'entrée derrière moi et me mis tout simplement en chemin. Enfin non je n'y vais à pieds, j'ai quand même pris la voiture, je ne suis pas fou à ce point là malgré le fait que j'aime énormément marcher.

C'est à peine au bout d'une quinzaine de minutes que j'arrive non loin de cette grande bâtisse, garant la voiture qui était une Audi noire, sur le parking adéquat. J'éteins donc le moteur et sortis du véhicule en verrouillant ce dernier en pressant le bouton de ma clé. J'entra ensuite dans la bibliothèque, qui dés l'entrée, demanda le silence. Qui aurait envie de parler dans ce genre d'endroit ? C'est tellement déplaisant. Je me rendis aussitôt dans le bon rayon qui était niveau mode, styliste et j'en passe. Je ne recherchais qu'une chose, en revanche je n'étais pas certain de le trouver dans l'immédiat. Et encore si je ne le trouve pas du tout, je serais venu pour un rien et j'entrerais dans une colère à en faire tomber les livres de toute une étagère entière ou presque. J'ai quelques accès de colère, mais en général ce n'est pas bien méchant. Je commençais donc à scruter les quelques étagères devant moi, puis derrière moi également afin d'être certain de ne pas en louper un seul. Sauf qu'à force d'être trop barrer dans ma recherche, de farfouiller parmi les livres je ne prête pas attention aux personnes m'entourant. Ce n'est que lorsque j'attrape un livre en étant quasiment dans l'obligation de me mettre sur la pointe des pieds malgré ma grande taille qu'un deuxième livre dégringole de la troisième étagère et vient tomber sur la tête d'une jeune-femme avant de s'écraser sur le sol ouvert, les quelques pages pliées. Je dépose ma main libre contre mes lèvres avant de prononcer ces quelques mots qui sonnèrent comme d'une excuse sincère.

- Je suis totalement désolé je ne vous avez pas vu... J'espère que vous ne vous êtes pas trop fait mal ?

Demandais-je tout en me baissant afin de ramasser le fameux livre, gardant le deuxième sous le bras.


codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Dione A. Gray

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 07/08/2016
Localisation : Love City
Âge de ton personnage : 24
Feat : Natalie Portman (Avatar pour Halloween )

MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Mer 10 Aoû - 16:14

Un livre sur la tête × ft. Ennael & Dione
Ce n'est pas facile de tout reprendre à zéro, surtout quand les souvenirs envahissent vos nuit. J'ai du quitter ma ville, l'endroit où est elle morte. J'ai décidé de ne plus montré mes sentiments. Cependant se n'est pas facile de se faire passer pour femme au cœur de pierre alors que ce n'est qu'une apparence que je me suis créer. C'est ainsi que mes client m'appelle, j'ai même entendu certaine me surnommé la reine des glaces. Jolie comme surnom n'est ce pas ? Enfin bref, c'est mieux ainsi, je cache mes sentiments et ainsi plus personne ne fera du mal.

J'ai reçue ce matin, une lettre venant de mon avocat. Cela me met hors de moi. J'aimerais tellement qu'on me foute la paix, comme-ci cela ne suffisait pas d'avoir été obligé de quitter sa ville natale alors qu'en vérité vous étiez la victime.

Je dois vivre avec le fait que j'ai tué quelqu'un, bien que j'étais en légitime défense. Et lui, il s'en tire avec les honneurs ! Tout simplement parce qu'il est mort à cause de moi ! C'est pas juste. J'ai tout perdu, ma petite sœur, mon enfant, l'endroit où je vivais et sans oublier que je ne pourrais plus jamais avoir d'enfant. Ses parents se sont excusés pour leur fils, ils ont même payer pour mon silence et que je disparaisse de leur vie. Pour que j'essaye d'oublier ce qu'il m'a fait. Malheureusement, je ne peux pas ! Toutes les nuits, je revis cette scène. J'en ais la chaire de poule rien que d'y penser. Quand, je suis seule, je laisse aller mes larmes et je me met à peindre pour ne pas y pensée. C'est seulement à ces moments là que j'oublie ! Je sers cette lettre dans mes mains. Je ne sais pas encore ce quelle contiens et a vrai dire j'ai pas envie de le savoir.

Finalement, je la range et je me dirige vers la bibliothèque. Je sais que je trouverais des renseignements utiles. Les pièces sont immense, presque aussi grande que celle de ma galerie. Je m'évade un petit peu avant de continué à avancer de rayon en rayon. Je cherche la zone bricolage, mais c'est un vrai labyrinthe et au bout d'une demi heure à errer ainsi je me suis complément perdu. J'étais tellement absorbé dans mes recherche que je n'ai pas fait attention qu'un livre venait d'atterrir sur ma tête avant de tomber au sol. Je suis des yeux le livre, ne comprenant pas trop ce qui vient d'arriver. Cet alors que j'entends une voix masculine.

❝ Je suis totalement désolé je ne vous avez pas vu... J'espère que vous ne vous êtes pas trop fait mal ? ❞

Ce n'est pas grave, je n'ai pas eu mal ! C'est ce que j'aurais voulus lui répondre, mais au lieu de ça, je lui répond d'un ton sec.

❝ Et bien apprenez à faire attention... ❞

Je sais, j'ai été un peu fort. Mais,  je ne peux pas faire autrement, je ne le connais pas, je ne peux pas lui faire confiance, il est surement comme tout les hommes. Néanmoins, il faut que je ne montre pas mes sentiments, au fond de moi, j'aimerais  allez m'excuser  pour mon comportement. Pourtant, je reste de marbre et ne reste muette. Je me baisse tout de même pour ramasser le livre, le frotter de toute poussière et lui tend sans rien rajouter de plus. Puis, je tourne les talons pour aller m'assoir à une table. Il faut que je me calme.

J'aimerais me comporté différemment, néanmoins j'ai trop souffert et je n'ai plus droit à faire cette erreur. Ne fessant plus attention à ce qui se passe, j'ouvre mon sac et prend la fameuse lettre. Je reste un instant comme paralyser sur place avant de l'ouvrit. Ce que je découvre me laisse sans voix. Sans pouvoir contrôler, mes membres se mettent de trembler de partout et des larmes coulent le long de mes joues.

.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Jeu 11 Aoû - 16:05



Ennael Öwil feat. Dione Gray






Un livre sur la tête

Depuis que je vis ici dans cette ville, dont j'évite de prononcer le nom par horreur d'entendre le mot "amour" dans n'importe quelle langue qu'elle qui soit, je n'ai pas rencontré énormément de monde. Hormis mes collègues de travail, mon patron, des photographes, stylistes, enfin tout ce qui peut toucher de loin ou de près à la mode. Mais on pouvait donc dire que j'étais du genre solitaire, sans réellement d'amis et encore moins sans ma famille puisque je l'ai quitté assez rapidement pour vivre ma vie et faire le métier que je désirais. Chose faite ! Et je ne m'en sors pas trop mal à vrai dire, je gagne très bien ma vie, j'ai une bonne réputation dans l'agence de mannequinat du point de vue travail, car oui il s'avère que mon caractère ne plaît forcément à tout le monde. Je suis une personne lunatique, avec un changement d'humeur certain, je peux être calme et d'un instant à l'autre entrer dans une colère noire, sans pour autant être violent. Je déteste moi-même la violence, non j'ai juste une grande bouche comme on dit, je gueule, je deviens à la limite vulgaire, mais c'est tout. Et forcément ça peut créer quelques tensions entres collègues, au sein de l'agence, mais généralement on ne m'en veut pas bien longtemps.

En parlant de boulot, j'avais donc décider de me rendre à la bibliothèque uniquement dans le but de chercher un bouquin dans le rayon mode, couture et j'en passe, juste dans l'espoir de trouver ce que je recherchais, ce qui me serait d'une grande aide en réalité. Bien que je déteste ce genre d'endroit trop silencieux, ayant du mal à tenir ma langue dans la poche, je dois toujours trouver un moyen de parler.

Enfin finalement le seul bruit que j'ai fait, c'est de faire tomber un malheureux livre sur la tête d'une personne d'apparence adorable, mais rien que sa phrase me rebute au plus haut point, j'ai une forte envie de la laisser se démerder à ramasser le livre. Je me suis pourtant excuser et c'est très rare lorsque je le fais, pourquoi les gens se contentent-ils de toujours plus ? Je l'observe retirer la poussière du livre avant qu'elle ne me le tende. Je le reprends donc sans même lui adresser ne serait-ce qu'un sourire de politesse, ni même en la remerciant. Oui je sais, cela ne se fait pas, mais en même temps quand une femme vous parle sur ce ton, ça ne donne pas forcément envie de continuer à faire la causette. Et d'ailleurs je ne tarde pas à répondre à sa réplique sur le même genre de ton qu'elle a employé avant de me redresser le livre en main.

- Et bien tu n'as qu'à toi aussi faire attention !

Je me tourne vers l'étagère et dépose le livre qui était tombé à sa place, gardant l'autre sous le bras avant de le prendre entres mes mains et de le feuilleter juste pour m'assurer que c'est bel et bien celui que je désirais. Je le referme presque d'un coup sec avant de quitter le rayon "mode", bien qu'il doit se nommer différemment mais qu'importe. Mais je me stoppe juste à la sortie du rayonnage en voyant à nouveau la jeune-femme qui a l'air complètement dans ses pensées, visiblement pas de très bonnes pensées. Ce n'est pas vraiment mon genre de jouer les bons garçons mais si on juste essayer de parler calmement plutôt que de s'envoyer chier l'un comme l'autre, ça serait déjà pas mal. Je me rapproche donc d'elle doucement, même si mon regard se posa sur la lettre qu'elle tenait, je ne m'y attarde pas pour autant par respect tout simplement.

- Est-ce que ça va...?

Lui demandais-je au risque de me faire encore envoyer chier. Si c'est le cas, je lâcherais l'affaire, je quitterais cette bibliothèque puis je retournerais tout simplement chez moi.


codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Dione A. Gray

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 07/08/2016
Localisation : Love City
Âge de ton personnage : 24
Feat : Natalie Portman (Avatar pour Halloween )

MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Jeu 11 Aoû - 21:21



Ennael Öwil & Dione Gray






Un livre sur la tête

Pourquoi ais-je ouvert cette lettre ? Pourquoi n'ais-je pas attendu d'être chez moi, a l'abris des regards ? Je n'en sais rien. Cet homme tout à l'heure m'a troublé, bien que je saches que ce n'est pas bon pour moi. Je n'ai plus droit de ressentir des choses parce que cela risque de me rendre vulnérable, j'ai assez donner je pense et puis la trahison cela fait mal. Ma psy m'a dit que ce n'était pas bon pour moi d'agir ainsi. J'entends encore ses paroles résonner dans ma tête " Il ne faut pas vivre ainsi, parce que on a tous besoin de ressentir des choses, c'est naturel ". Elle est marrante et si je ne veux pas montré mes sentiments, j'ai le droit non ! Je lui ais répondu qu'au moins de cette façon je ne risquais plus de souffrir. Je ne sais plus se qui sait passer par la suite, mais je me sentais encore plus mal qu'en y entrant. A quoi cela sert d'aller voir un médecin si après vous êtes encore moins bien en partant. Je me suis mise à lire la lettre, cette avocate n'en manque pas une, comment peut-elle me demander cela et eux pourquoi ont-ils fait ça.

**Mademoiselle Gray,

Je sais que vous avez enduré beaucoup et que vous n'avez pas pu participé au procès.  Nous savons toutes les deux la raison...
**


Oui, dites que c'est eux qui n'ont pas voulue que j'y participent, ils m'ont payer, bien que je ne voulait pas l'argent. Vous m'avez dit de le prendre et de suivre leur instruction, choses que j'ai faite...

Au fil et a mesure que je lis la lettre, j'ai mon corps qui se met à trembler...la douleur envahis mon cœur.

*Suite de ma lecture...**Les Tamsons, vous demandes de venir témoigner , raconter ce que leur fils vous a fait, je vous assure que j'ai tout essayer pour leur faire comprendre que vous n'étiez pas en état. Cependant, je crains que vous n'avez pas le choix. Vous êtes invité à venir vous présenter.... **

Je n'arrive plus à lire le reste de la lettre, ma vue se brouilles, je sens les larmes couler le long de mes joues. Pourquoi y a t'il tant d'injustice ? Je ne comprends pas comment ont peux jouer ainsi avec les nerfs des gens. J'ai tout quitter parce que on me l'a ordonner, enfin d'une certaine façon et maintenant on me demande de revenir, c'est du n'importe quoi. Heureusement que je n'ai pas mon téléphone sur moi, parce que le message que j'aurais laissé à mon avocat risquerais de la laisser sans voix. C'est vrai quoi, mettez vous à ma place. Bien entendu, on m'avait remarqué et pour couronner le tout ce n'était pas n'importe qui. Lui, celui qui m'avait bouleverser et dont j'avais été impolis. Je l'avais remballer avec sa gentillesse. Le pauvre, je m'en voulais d'avoir agit ainsi. Cependant, avais-je assez de cran pour l'agresser encore. Je ne sais pas !

- Est-ce que ça va...?

Il fallait bien admettre que sa voix était rassurante, mais avais-je le droit de laisser d'être gentil? Pourrais-je prendre le risque de tout briser ? Encore des questions qui me martèles l'esprits. En y pensant, il viens de me voir pleurer ! Et il a été si gentil avec moi et a deux reprises. Dois-je vraiment encore l'envoyé balader ? Excellant question. Je le regarde les larmes dans les yeux et d'un ton sec, sans méchanceté cette fois-ci.

- Je n'en sais rien...

J'avais peut-être laisser paraître un soupçon d'émotions, je ne savais pas ce que cela allait donner ! Il allait me prendre pour une folle qui passe de l'excès de la colère à la gentillesse d'un seul coup. Bien que la gentillesse n'était pas encore là ! Mais, je n'avais pas été désagréable pour autant.
codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Ven 2 Sep - 18:48



Ennael Öwil feat. Dione Gray






Un livre sur la tête

Je n'ai pas rencontrer bons nombres de personnes en venant m'installer dans cette ville, disons que je suis plus du genre solitaire, à prendre certaines distances car je sais que non seulement, je ne suis pas facile à vivre, mais qu'encore en plus je ne fait pas confiance à un quelconque individu, surtout lorsque votre propre famille vous a comme trahi. Qui sait encore ce que ma famille adoptive a pu me cacher, et j'ignore si je le saurais un jour ou l'autre. Et aujourd'hui il a suffit que je rentre dans une bibliothèque, que je fasse involontairement tomber un livre sur la tête d'une personne, que je sois correctement poli et non pas d'humeur exécrable pour que ce soit l'inverse qui m'arrive. Qu'une jeune-femme m'engueule à la limite. Elle a bien de la chance que je sois dans un assez bon jour parce que je l'aurais vite renvoyer chier la pauvre. J'aurais été méchant avec elle dés le départ, j'aurais compris, mais là je dois vous avouer que je suis resté de marbre et dans l'incompréhension la plus totale. C'est vrai quoi ce n'est pas comme si que je l'avais laisser se démerder avec ce bouquin qui lui ait tombé sur la tête. N'empêche ça doit faire mal, c'était un bon gros livre tout de même.

Enfin qu'importe je ne m'attarde pas trop non plus dans ce rayon et j'aimerais surtout quitter cet endroit au plus vite, je déteste les bibliothèques, c'est comme les hôpitaux, c'est ennuyeux à mourir. Mais voilà qu'en sortant du couloir emplit de livres je retombe sur la jeune-femme du départ. Bien que j'allais passer mon chemin vu comment cela s'est passé la première rencontre grâce à un maudit livre qui aurait mieux fait de rester à sa place. Quelque chose en elle m'interpelle, elle a l'air mal, en fait elle pleure, clairement pas besoin de l'entendre pleure, son visage humide suffit amplement à le déduire. Je me suis donc rapproché doucement et je lui ai tout simplement demandé avec politesse si ça allait. Je m'attendais à ce qu'elle me renvoi chier et donc dans ce cas là je serais partit d'ici, mais au lieu de ça, bien qu'elle me réponde assez sèchement, me dit qu'elle l'ignore. Ce qui est assez étrange car en général on sait si oui ou non on va bien. Je dépose donc mon livre sur la table avant de prendre place juste en face d'elle sans demander une quelconque autorisation tout en l'observant. Je ne suis pas doué, mais alors là pas du tout, pour remonter le moral de quelqu'un et pourquoi je ferais ça en fait ? Je vais juste rester moi-même et puis ça serait plus simple, enfin je suppose.

- C'est drôle... Enfin non pas le fait que tu as pleuré... Mais de répondre que tu ne sais pas alors que cela paraît si évident.

Oui bon je suis complètement nul même pour entamer une conversation toute simple ou basique. Dans le chaotique on ne peut pas faire mieux. Je passe l'une de mes mains, celle qui est tatouée, dans mes cheveux blonds platines ébouriffés comme étant moi-même désespéré par mes propres paroles, par ma façon de faire tout court. Je secoue faiblement la tête avant de reprendre la parole.

- Je suis vraiment nul à ce petit jeu, genre faire la conversation à quelqu'un donc excuse-moi si je paraît du genre trop direct ! Je suis normalement solitaire...

Non en fait pourquoi ais-je dit ça ? Comme si que cela ne se voyait absolument pas. C'est dingue tout de même d'être nul à ce point là. Pourvu qu'elle ne m'en tienne pas rigueur et surtout qu'elle ne m'envoi pas boulet une nouvelle fois. Je ne serais pas aussi patient que lors de la première fois.


codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Dione A. Gray

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 07/08/2016
Localisation : Love City
Âge de ton personnage : 24
Feat : Natalie Portman (Avatar pour Halloween )

MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Ven 2 Sep - 23:09



Ennael Öwil & Dione Gray






Un livre sur la tête

La c'est moi qui me sens bêtes du coup. Disons que je ne mettais pas préparer à me retrouver dans une citation pareil. Depuis ce drame qui mets arrive, j'ai toujours fait en sorte que personne vois la fille que je suis. Que personne puisse profité de cette faiblesse, je ne sais pas pourquoi mais j'étais arrivé à un moment de ma vie où je me disais qu'être gentil était quelque chose de faible, un sentiment dont beaucoup de personne profite. Alors, j'ai fermer mon cœur et je me suis créer une carapace, me fessant passer ainsi pour une femme sans cœur. Cependant le suis-je réellement ? Non, du tout. Cet homme a fut ma tristesse, mon embarras. Il aurait pu m'ignorer et partir. Je n'aurais pas été surprise de le voir faire cela après la façon dont je l'avais traiter. Pourtant, il est là ! Il est même gentil avec moi. C'est cela justement qui me surprend. Au fond de moi et même si je n'arrive pas à comprendre le pourquoi, j'ai le sentiments que je peux largement lui faire confiance et cela fait très longtemps que je n'avais ressentis cela pour quelqu'un.

- Je pense qu'on ais deux dans ce cas là...au passage, je tenais à m'excusez pour mon comportement...seulement voila, j'ai appris à fermer mon cœur pour ne plus souffrir....

J'ouvris de grand eux. Voila qu'a mon tour, je me mettais à dévoiler des choses sur moi. Il allait me prendre pour une idiote ou que sais-je encore. Il y a une minutes de cela, je me serais enfuit pour me cacher et pleureur sans que personne ne puisse le voir et maintenant, je ne désirais qu'une seule chose c'était parler avec cet homme, confier se lourd poids que j'avais sur les épaules peut-être pas immédiatement non plus. Parce que je pense que se serais beaucoup trop de poids pour lui. Cependant, je ne voulais pas le voir partir. Curieusement, j'avais envie de le voir rester, je comprenais doucement ce que cela voulais dire. J'avais besoin d'une épaule pour me soutenir, un ami sur qui conter, une personne qui pourrais peut-être comprendre la raison a mon comportement. Je lui avait répondu gentiment, avec délicatesse sur un ton bien différent de celui sur lequel je l'avais agresser tout à l'heure. Malheureusement, j'avais évité le sujet de mes pleures. Un jour, je lui en parlerais certainement ou peut-être un peu plus tard dans la soirée ! Qui sais ce qui peut arrivé ? Maintenant reste à savoir s'il ne s'enfuiras pas ?
codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Sam 3 Sep - 17:34



Ennael Öwil feat. Dione Gray






Un livre sur la tête

Bien que j'ignorais réellement à quoi m'attendre en lui adressant la parole. Je ne savais pas vraiment non plus pourquoi je m'étais installé face à elle à cette table en plein milieu d'une bibliothèque, l'un de mes endroits que je déposerais sur ma liste du détestable. Mais le fait peut-être de la voir dans cet état me rappel sûrement quelque chose. J'ai beau être un homme lunatique, je n'en reste pas moins une personne assez sensible malgré tout. Donc j'ai commencé à faire la conversation, bien que je n'y vais pas de main morte, disons que je ne suis absolument pas doué dans ce genre de cas. J'y perds tout mes moyens, il ne manquerais plus que ça que je bégaye en même temps et j'aurais l'air vraiment d'un pauvre idiot. Alors que je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle me réponde, ou limite qu'elle m'envoie encore un peu chier, finalement c'est tout le contraire et elle a l'air plus calme, plus détendu je dirais. Et c'est comme si qu'elle se confier un peu également. Ce qui est assez surprenant je dois bien l'avouer.

- Je vois... Tu as de la chance, je dois être dans un beau jour de bonté et donc je n'en serais pas rancunier. Généralement je suis assez mauvais quand on m'envoie chier. Disons que je suis très rarement sympa, je m'excuse peu... Donc quand je le fais j'aime bien avoir un retour plutôt sympathique.

Enfin bon je ne vais pas trop rentrer dans les détails non plus, du genre pourquoi suis-je comme ça, ou plutôt pour quelles raisons suis-je devenu ainsi. Je reste donc assis en face d'elle en l'observant sans pour autant en devenir trop indiscret, je n'aimerais pas vraiment la mettre mal à l'aise de peur de déclencher son petit côté caractériel, ce qui mettra le mieux en marche également et en gros cela n'en finirait plus vraiment. On finirait même très probablement par s'engueuler, je suis du genre à m'enflammer pour un rien, mais sans violence, tout dans les paroles. Je lui proposerais bien un petit verre, mais on n'est pas dans un bar et puis je préfère attendre de savoir comment peut se dérouler une simple conversation en sa compagnie.


codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Dione A. Gray

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 07/08/2016
Localisation : Love City
Âge de ton personnage : 24
Feat : Natalie Portman (Avatar pour Halloween )

MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Sam 3 Sep - 22:02



Ennael Öwil & Dione Gray






Un livre sur la tête

Bien que j'avais appris à fermer mon cœur, je ne sais pas pourquoi j'avais décider de ne plus me cacher face à cet inconnu. Je bien admettre qu'il avait été sympa avec moi jusque maintenant ce qui n'avait pas été mon cas. Ainsi donc, il n'était pas toujours ainsi. Cela ne veux pas dire que c'est une mauvaise personne. Bien au contraire. Je trouve admirable de sa pars de me parler de son mauvais coté enfin d'une certaine façon. Je me mis même à laisser apparaître un léger sourire, chose que j'avais pas faite depuis si longtemps.

- Je comprends. Je devrais me sentir combler d'avoir pu te rencontré aujourd'hui alors....

J'avais perdu l'habitude d'être agréable, je me sentais un peu gauche avec lui. Cependant, la confiance qu'il m'avait accordé en me parlant un peu de lui avait éteint cette crainte. Disons que quelque chose me disait que je pouvais lui parler de certaines chose. Que d'être gentille avec lui ne se retournerais pas contre moi. Je me mis à le regarder, c'est vrai jusque maintenant je n'avais même pas fait attention à quoi il ressemblait. L'admirant doucement, je pouvais dire qu'il avait une certaine beauté. Un petit quelque chose qui rends une personne unique et surtout qui attire le regard. Bizarrement, ma timidité d'autre fois venais de se montré. Pendant, un instant je me voyais dans le passé et une étrange peur me pris. Mon corps vu traversé par un frison; une peur de le revoir apparaître. Il m'arrivait souvent de faire des cauchemars éveiller. Chose pas facile à gérer. Personne ici connaissait mon passé, la souffrance qui avait envahis mon cœur. Personne ne savait que la femme sans cœur qu'ils connaissait n'était qu'une simple apparence. Une façade pour me protéger contre la douleur.

Mes yeux se mirent à fixer un coin de la bibliothèque comme si j'avais vu un fantôme. Je savais pourtant qu'il était mort. Je l'avais tué, il ne pouvais donc plus être là. Je ferma les yeux un instant, essayant de calmer cette peur qui venait de naitre dans mon être. Et si c'était la lettre la fautive à mon état ? C'est vrai, on m'avait demander de fuir, de partir loin et maintenant que c'était fait, ils osaient me demander de revenir pour témoigner. Seulement voila, je n'avais plus la force de supporté cela. Comment arriverais-je a raconter une nouvelle fois, les souffrance que j'avais du enduré avec lui. Raconté encore comment je l'avais tué. Revivre la perdre de mon enfant. Non, c'était beaucoup trop ! Mes mains c'étaient mise à trembler en plus d'avoir la peur au ventre. Cette sensation était horrible. Je devais me calmer. Je recouvris enfin les yeux et me permis de plongé mon regard apeuré dans son regard si merveilleux. Dire que je n'avais même pas fait attention que cet homme avait de magnifique yeux.

- Je sais que l'on se connais pas, mais j'aimerais vous offrir un verre... enfin, se serai ma façon à moi de me faire pardonner pour mon mauvais comportement envers...maintenant, je ne vous oblige à rien...mais j'ai besoin de boire quelque chose de fort et sincèrement, je ne veux pas être seul....

Je sais, je devais lui paraître folle. J'étais moi même surprise de se que je lui avait dit et surtout proposé. Je devais être malade, moi, la femme sans cœur venait de demander à un inconnu de boire un verre et pour couronner le tout, je lui avait même avouer que je ne voulais pas être seul. Je devrais plutôt rentré chez moi et prendre une douche et allez me cacher dans un coin très loin de cet homme. Je peux vous avouer que mon cœur tambourinais dans ma poitrine, cette peur de le voir s'enfuir à cause de mon manque de tact. Je me demandais même comment il allait réagir a mon changement et surtout à ma façon de passer du coq à l'âne. Me demandant en même temps si je pouvais me confier à lui, lui parler de se que j'avais sur le cœur, de cette douleur; de cette peur. De l'histoire de ma vie. C'était entièrement étrange que je me comporté ainsi. Pourtant, c'est bien ce que j'avais fait, restait plus qu'a savoir s'il allait accepter ou fuir ou pire ? Restant muette après mettre rendu compte de ma demande. J'attendis une réaction de sa part.
codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Mar 13 Sep - 23:04



Ennael Öwil feat. Dione Gray






Un livre sur la tête

Je dois dire que plus les minutes passèrent à l'observer et à l'écouter parler et plus je la trouvais intrigante. Faut dire que son changement d'humeur, de comportement et même sa façon de parler en serait presque bouleversante, si j'étais réellement une personne toute à fait banale. Mais je suis du genre lunatique, je peux être un homme remarquablement doux, puis d'une minute à l'autre péter un câble et envoyer chier le monde pour un oui ou pour un non. Je dépose mes coudes contre la table et viens à poser ma tête entres les paumes de mes mains en ancrant mon regard noisette dans ses yeux bleutés en ayant un léger petit sourire aux bords des lèvres lorsqu'elle se mit à sourire.

- Hunhun.. En quelque sorte. Je suis rarement de bonne humeur, enfin ces temps-ci je râle pour un rien et j'en veux à la Terre entière.

On ne va pas aller trop loin dans cette explication là quand même. Sinon on aura plus grand chose à se dire en terme de sujet pour nos conversations futures ou pas. Enfin tout dépendra d'elle puisque moi je dois dire que je suis lancer dans ce qu'on pourrait appeler faire connaissance. Ce n'est pas trop mon domaine de prédilection, mais pourquoi pas ne pas se laisser tenter à papoter avec une jolie demoiselle. Faudrait être stupide pour avoir envie de se barrer de cet endroit sans même essayer de savoir si ça serait possible qu'elle et moi on puisse se revoir un jour ou l'autre pas forcément dans l'immédiat. Enfin je dois dire que je ne sais même pas pourquoi j'ai cette envie soudaine de faire connaissance avec une femme, mais pourquoi pas. Je suis ici pour refaire ma vie après tout.

Je ne la quitte donc pas du regard, mais mes yeux noisettes suivirent son regard en me demandant bien ce qu'elle pouvait regarder ainsi, je retire mes coudes en haussant légèrement les épaules. Elle devait sûrement être partit dans ses petites pensées. Faites qu'elle n'est pas trop oublié ma présence, je pense que je me sentirais un peu vexé tout de même. J'avais bien évidemment vu ses légers tremblements sans trop réellement en comprendre le pourquoi et j'avais hésité sur un long moment à venir prendre ses mains dans les miennes, mais je m'étais résigné à le faire, surtout quand elle se mit à rouvrir les yeux au bout d'une petite minute ou deux et j'ouvris les miens en grands suite à sa demande qui me surpris, dans le bon sens du terme, mais qui en était surprenant. Je secoua faiblement la tête en me mettant légèrement à rire, non pas par moquerie, loin de là et non plus pour lui mettre un vent et lui donner une réponse négative à sa proposition. Disons que sa façon de passer du "tu" au "vous" m'avais légèrement chambouler.

- Alors premièrement tu peux resté à me tutoyer comme tu l'as fait dès le départ, je préfères et deuxièmement, j'aurais espéré effectivement de pouvoir te revoir ailleurs que dans ce lieux, donc ta proposition tombe à pique et ça serait avec plaisir !

Oui je suis franc et honnête, je ne tourne pas aussi facilement autour du pot donc autant entrer dans le vif du sujet, ça fait une perte de temps en moins et puis être en charmante compagnie, cela ne peut même pas se refuser. Je garde donc un doux sourire aux lèvres avant de me relever doucement tout en prenant mon livre de la mode en venant lui tendre ma main droite dans sa direction.


codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Dione A. Gray

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 07/08/2016
Localisation : Love City
Âge de ton personnage : 24
Feat : Natalie Portman (Avatar pour Halloween )

MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Dim 2 Oct - 17:12



Ennael Öwil & Dione Gray






Un livre sur la tête

C'était étrange, plus je passais du temps en compagnie de cet homme plus j'avais envie d'en connaître davantage a son sujet. J'avais le sentiment que curieusement je pouvais lui faire confiance et puis j'avais laisser paraître quelque petit trait de ce que je mettais depuis longtemps mise à cacher sur ma véritable personnalité. J'avais doucement laisser briser le masque que je mettais créer pour éviter de souffrir. Je devais admettre que cela m'avais beaucoup manqué et que par moment j'avais eu tellement de mal à faire croire à tout le monde que j'étais une femme sans cœur. C'est vrai, cacher aux yeux de tous que vous avez un cœur et vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas n'est pas du tout évident à faire. Cependant, j'avais réussis et très bien même puisque pour beaucoup de personnes qui me connaissait ici me prenait pour un monstre, un être sans cœur. Chose parfois pas facile à accepter mais qu'au fond je n'avais pas d'autre choix que d'accepter la façon dont tout le monde me voyais.

J'écoutais sa belle voix me confier quelques petites choses sur lui, pas grand chose certes mais des détails utiles et qui me permettais de comprendre mon ressentis à son égard, me faire comprendre pourquoi j'avais le sentiment de confiance face à lui. Pas beaucoup de personne m'aurais confié une chose sur ses traits de caractère, si lui même de son coté ne me fessait pas confiance.

❝ -J'ai effectivement de la chance alors. ❞

J'avais répondu sans quitté son regard noisette qui bizarrement me mettais dans un drôle d'état. J'avais l'impression que tout ce que j'avais mis en œuvre pour cacher mes sentiments rêverait à la surface et que ce qui était le plus étrange c'est que j'en éprouvais l'envie qu'il le découvre. Peut-être que je pouvais me permettre de le faire avec lui. Avec cet inconnu que j'avais si désagréablement parler aux début et qu'au fil du temps passé à ces coté, je m'en voulais de l'avoir agresser de la sorte.

D'un seul coup j'avais envie de tout lui dire, lui raconté ma vie, ce qu'on m'avait fait subir, ce que cet homme que j'avais aimer autrefois m'avait fait et détruite à petit feu et que c'était à cause de cela que je me comportais ainsi avec toutes les personnes que je rencontrais. Finalement, je ne dis rien de cela parce que je me suis dit au fond de mon cœur que j'en aurais peut-être l'occasion de le faire une autre fois, enfin je le souhaitais de tout mon cœur. J'avais tout simplement l'envie de le revoir, de ne pas le perdre de vue et pourtant je ne le connaissais pas. Mais rien ne pouvais empêché que j'apprennes à le connaître davantage. Faire connaissance était une chose que j'avais bien longtemps oublier et que j'avais désormais envie de faire avec lui. C'est ainsi que je lui avais proposé de prendre un verre. A vrais dire, les regards des personnes dans la bibliothèque me donnaient l'impression de bruler sous leur yeux. Je voulais d'un seul coup échapper à leur regard, échapper à ce monde et vivre un peu tout en laissant paraître un peu la fille qui était cacher derrière cet être sans sentiments que j'avais été depuis pas mal de temps. Pendant un petit instant, j'avais quitté son si beau regard pour me plongé dans mes pensées. Quelque souvenirs reviennes à la surface. Mes yeux fixaient un coin perdu dans la bibliothèque puis doucement je replonge mon doux sourire pour replongé mes iris bleus dans ses délicieuses noisettes.

❝ - Alors premièrement tu peux resté à me tutoyer comme tu l'as fait dès le départ, je préfères et deuxièmement, j'aurais espéré effectivement de pouvoir te revoir ailleurs que dans ce lieux, donc ta proposition tombe à pique et ça serait avec plaisir ! ❞

Je devais bien admettre que j'avais eu peur un instant qu'il refuse ma demande et ce fut avec grand soulagement que je rajouta et cette fois-ci avec un merveilleux sourire sincère.

❝ - M'en voila ravis...as-tu un endroit à me proposé pour prendre le café ensemble ? et puisque nous en sommes au tutoiement que dirais-tu que nous nous présention...je crois que mettrais un nom sur nos visage , serait plus agréable...tu ne penses pas ? ❞

J'avais complétement baisser la garde ou presque. Désormais, face à lui je me permis de lui laisser voir mes sentiments. Seul le destin me dira si j'avais raison d'agir ainsi. Maintenant, il me restait plus qu'a sa réponse ou une simple réaction de sa part.

codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Mer 12 Oct - 12:26



Ennael Öwil feat. Dione Gray






Un livre sur la tête

Je ne m'inquiétais que trop rarement des pensées que les autres pouvaient avoir à mon égard, donc cela m'arriver assez souvent de lâcher quelques petites anecdotes à mon sujet. En fin pas tout, tout ce qui est d'ordre réellement privé, du genre enfant adopté haïssant ses parents adoptif de lui avoir menti, la relation que j'ai eue et qui m'a brisé, ça je le garde pour moi. Et c'est très probablement à cause de tous ces problèmes rencontrés qui font que je suis désormais une personne lunatique, explosant à tout bout de champs pour un rien. Mais comme parfois je suis de bonne humeur, rarement certes, mais cela m'arrive, du coup je prends sur moi. Et peut-être ais-je bien fait de prendre sur mon compte aujourd'hui.

Car j'aurais réellement pu m'en prendre à elle, lui répondre méchamment et surtout l'envoyer chier, ça aurait été vraiment dommage au final de passer à côté d'une jolie demoiselle même si son comportement premier envers ma personne fût assez désagréable.

- J'ignore si c'est de la chance, c'est très rare lorsque je me retrouve dans un bon jour.

Il est effectivement rare lorsque je suis calme et posé, doux à la parole et surtout patient. J'ai même par moment l'impression d'être devenu un autre homme en l'espace d'un instant ou d'avoir enfilé comme une sorte de costume le temps d'une soirée par exemple. Ma vie a tellement changé, basculé du jour au lendemain, mon seul refuge était et restera toujours par la même occasion, le mannequinat, la mode. J'en raffole comme un enfant qui aime ses premiers jouets de Noël. Sauf que moi c'est les fringues, les shooting photos et les défilés des plus grands couturiers de l'histoire.

Enfin finalement je passe mon temps à l'observer, c'est à peine si je regardais ailleurs, non mon regard est bel et bien poser sur sa personne, je sais que d'ordinaire cela peut en devenir quelque peu dérangeant, mais j'ai du mal à quitter une personne du regard, non seulement je trouve ça bête de regarder ailleurs, puis aussi mal poli lorsque nous parlons. Elle a l'air un peu partit dans ses pensées par ailleurs, ce qui fini par me faire arborer un faible sourire aux bords de mes lèvres légèrement rosés. Je finis par secouer légèrement la tête afin de moi aussi quitter mes brèves pensées, surtout que j'avais tendance à me perdre dans ses magnifiques yeux bleus et l'écoute donc attentivement avant de prendre la parole à mon tour.

- Et bien il y a un petit bar sympa en plein coeur du centre-ville, du coup je me suis dit que ça serait peut-être pas une si mauvaise idée, sauf si tu préfère un autre style d'endroit ? Et oui avec plaisir, je m'appel Ennael, Ennael Öwil et comme tu peux le constater, ça ne sonne pas américain.

Dis-je dans un faible petit rire, autant mon prénom seul ça passe crème dans la prononciation, autant le nom de famille bien allemand peu peut-être cacher un peu la douceur de mon prénom, mais cela ne m'embête aucunement, après tout je suis fier d'être allemand.


codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Dione A. Gray

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 07/08/2016
Localisation : Love City
Âge de ton personnage : 24
Feat : Natalie Portman (Avatar pour Halloween )

MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   Jeu 13 Oct - 17:01



Ennael Öwil & Dione Gray






Un livre sur la tête

C'était étrange que mon comportement via à via de lui avait changé, enfin que j'avais pris sur moi et avait pour une fois depuis très longtemps laisser paraître un peu de sentiment. Cela fessait si longtemps que je ne mettais pas laisser aller ainsi envers qui compte. En l'écoutant me parler et en continuant la conversation sur un ton plus doux, je me rendais compte que j'avais permis de me laisser une chance de connaître pas mal de chose à son propos.

Je devais bien admettre que cet homme me troublait au plus haut point et que si je voulais savoir pourquoi je mettais adoucis face à lui. Je devais me comporté ainsi et surtout lui montré que je n'étais une femme sans cœur comme j'avais laisser paraître depuis tout ce temps. A vrais dire bizarrement j'avais envie au fond de mon être qu'il me vois comme j'étais réellement. C'était comme-ci je voulais qu'il découvre celle qui se cache derrière ce masque.

Dans un sens, j'étais heureuse d'avoir fait une exception sur mon comportement face à cet homme. Grace à cela j'avais pu apprendre a me rendre compte qu'il me troublait et que j'avais envie d'en connaître d'avantage sur lui. Je me permettais de l'observez pendant qu'il répondait à ma demande. Dire que j'avais pris l'incitatif de lui demander d'aller prendre un verre et par la même occasion de nous nous présentez. J'avais eu peur pendant un petit moment, ce qui pouvais être compréhensif vu mon comportement au premier abord et ensuite un changement presque radicale. Je pouvais comprendre largement s'il refuse. Cependant ce n'est pas ce qui se passa et je peux vous dire que j'avais du baume au cœur et j'avais ce sentiments de me sentir pendant quelques instant légère comme une plume comme si tout se qui m'avait causer du mal avait disparut même si peut-être cela sera de courte duré. C'est tout de même agréable de se sentir ainsi.

❝ - Et bien il y a un petit bar sympa en plein coeur du centre-ville, du coup je me suis dit que ça serait peut-être pas une si mauvaise idée, sauf si tu préfère un autre style d'endroit ? Et oui avec plaisir, je m'appel Ennael, Ennael Öwil et comme tu peux le constater, ça ne sonne pas américain. ❞

Du coup, je me mis du temps à lui répondre. Il fallait que j'admette que j'étais chamboulé avec toutes ces émotions que je mettais permise de dévoiler. Il avait quelque chose dans son sourire qui me mettais à l'aise et curieusement je ne ressentais presque aucune crainte envers Ennael. Mon regard scruta ses réaction et plus le temps passait et plus j'avais l'impression de ne plus vouloir le quitter. Cet étonnant n'est-ce pas ? Moi, qui avait tout mis en œuvre pour cacher ce que j'étais. Voila que j'en éprouvais l'envie de le montré. De tout mettre en œuvre pour qu'il ne parte pas.

❝ - Non, je trouve que ce bar est l'endroit idéal Ennael. Au passage votre nom est magnifique et sincèrement cela ne me dérange nullement que ça ne sonne pas trop américain... je dirais Allemand ? De toute façon peut importe d'où nous venons seul compte le présent...n'est-ce pas ?❞

Je prenais du temps pour répondre, je ne voulais commettre aucune erreur. Je voulais qu'il connaisse une partie de ce qui se cachait derrière ce masque. Bien que je mettais promis de ne plus jamais laisser paraître ne fusque qu'un morceau de sentiment. Ennael sans le vouloir avant fait en sorte que je change d'avis sur cette façade et puis peut-être qu'il en serait le seul a connaître celle que j'avais toujours été. Je repris enfin la parole plongé dans son regard.

❝ - et pour continué, je m'appelle Dione Amnesia Gray; mais Dione suffira ❞

codage par LaxBilly pour Killed by a Lover

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un livre sur la tête ! [feat. Dione]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un livre sur la tête ! [feat. Dione]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Forever :: Archives :: Archives RPG-
Sauter vers: